Pour vous!

voir l'image en taille réelle

 JE  VOUS   SOUHAITE   UN BON  WEEK-END.bISOUS
Publicités

Bel oiseau

A vous!

192

Vie

081212122439445502863070

J’ai pardonné des erreurs presque impardonnables,

j’ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables et oublier des personnes inoubliables.

J’ai agi par impulsion, j’ai été déçu par des gens que j’en croyais incapables, mais j’ai déçu des gens aussi.

J’ai tenu quelqu’un dans mes bras pour le protéger.

J’ai ri quand il ne fallait pas.

Je me suis fait des amis éternels.

J’ai aimé et l’ai été en retour, mais j’ai aussi été repoussé.

J’ai été aimé et je n’ai pas su aimer

. J’ai crié et sauté de tant de joies, j’ai vécu d’amour et fait des promesses éternelles, mais je me suis brisé le coeur, tant de fois !

J’ai pleuré en écoutant de la musique ou en regardant des photos.

J’ai téléphoné juste pour entendre une voix, je suis déjà tombé amoureux d’un sourire.

J’ai déjà cru mourir par tant de nostalgie et j’ai eu peur de perdre quelqu’un de très spécial (que j’ai fini par perdre)… Mais j’ai survécu ! Et je vis encore !

Et la vie, je ne m’en passe pas…
Et toi non plus tu ne devrais pas t’en passer. Vis !!!

Ce qui est vraiment bon, c’est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose et que LA VIE C’EST BEAUCOUP TROP pour être insignifiante !

Charlie Chaplin

Si j’étais…

SI J’ETAIS LE BONHEUR

Si j’étais le Bonheur, je voudrais que la vie

Fut pour tous un beau rêve ; j’irais furtivement

Effacer dans les coeurs les chagrins, les ennuis

Je me ferais petit et puis, bien doucement

Je viendrais me glisser dans un lieu de misère,

Près du déshérité pour consoler son coeur.

Je m’en retournerais, heureux d’avoir pu faire

D’un humble galetas, un foyer de bonheur

Si j’étais le Bonheur, ô toi, vie si amère,

O toi qui as déjà fait tant verser de pleurs,

Je te rénoverais, je voudrais que les mères

Au chevet de l’enfant, sentent que ce cher coeur

Ne leur réservera ni chagrin, ni tourments.

Aux vieillards je ferais une existence douce

Et le déclin de vie serait, pour eux, charmant

Ayant semé partout la joie et le bonheur

Alors je dormirais la conscience légère.

Que je serais heureux !…

Comme au fond du coeur

Voyant autour de moi la joie sur les visages,

Un éclair enchanteur rayonner sur les fronts,

Lors je pourrais mourir, j’en aurais le courage

Puisque j’aurais semé le bonheur à foison

(Auteur inconnu)

Dans tes yeux

Dans tes yeux

Si dans tes yeux je vois l’humanité
Un futur qu’on peut rêver
Si dans tes yeux perce le soleil
Comme une promesse éternelle

Malgré les guerres, malgré les armes

Si dans tes yeux brille une flamme
Malgré les ombres et les nuages
Si dans tes yeux je vois l’avenir
Comme une promesse de sourires

Si dans tes yeux je vois demain

Si dans tes yeux s’éclaire le matin
Malgré les drames, malgré les larmes

Si dans tes yeux je vois la vie
C’est que tu es mère, sœur ou fille
Tu tiens la vie au creux de ton âme
Mère, sœur ou fille, tu es femm
e.

Hervé DesBois

Un ange passe!

Le routier et l’enfant

  

Je ne crois pas que l’on se
connaisse vous et moi
Mais j’suis à peu près certain
Qu’on a bien due ce rencontrer quelque pars… sur la route
Vous au volant de votre voiture
Et moi dans la cabine de mon semi-remorque
Oui.. J’suis routier j’aime l’aventure,
Et j’ai roulé ma bosse aux 4 coins du monde
J’en ais passés des frontières,
Et bouffer des kilomètres de poussière, de boue ou de neige
A c’t’époque là… j’fesais la ligne sur l’autoroute de Californie
Et c’est là justement, que m’est arrivé cette étrange histoire
Je v’nais d’loin, j’conduisais depuis trop longtemps
Et la fatigue commençait à se faire sentir
J’hésitais à réveiller mon weaper.. qui dormait dans la couchette
Pour me t’nir compagnie j’avais branché mon CB
Comme on dit par chez nous
C’est cet appareil qui nous permet à nous les routiers
De garder le contact et de nous entraider en cas d’coups durs
J’venais à peine d’allumer l’canal 27 de mon CB
Lorsque j’entendis à travers la friture
Une petite voix lointaine qui parlait
Une petite voix d’enfant.. qui appelait
Allo.. allo les routiers ici Teddy.. Teddy bear..
M’entendez vous ? ici Teddy répondez moi
Je tourné l’bouton de CB sur émission
Et questionnait à mon tour
Allo allo Teddy ici la route d’où appels tu ? que veux tu ?
La voix du gamin répondit d’un peu plus proche
Ici Teddy … j’appel les routiers
J’te r’çois Teddy que veux tu ?
J’suis tout seul j’m’ennuis et j’voudrais parler un peu avec vous
Je vous appel avec le CB d’mon papa
Cet été nous avons eux un très grave accident
Et j’suis toujours dans mon lit
Le docteur dit que j’pourrait r’marcher … un jour
Mais que ce sera sûrement très long
J’habite une toute petite maison tout près d’l’autoroute
Je suis souvent seul le soir
Ma maman est serveuse dans un snack pour nous faire vivre
J’ai perdu mon papa dans l’accident qui a détruit son camion
Et qui m’a cloué au lit il m’emmenait d’temps en temps
Pour les p’tites courses
Mais maintenant il ne vient plus jamais personne
Alors j’essaye d’vous accrocher avec le CB qui nous reste
Pour vous parler un p’tit peu quand vous passez sur l’autoroute
Je n’suis pas une fillette
mais il me semble qu’soudain mes yeux s’brouillaient
Que j’y voyais moins bien à la première sortie v’nue
J’ai arrêté l’moteur et je r’gardé ma carte
Dit moi Teddy ou habites tu exactement
Le petit me situa sa maison j’avais d’l’avance sur l’horaire
Je remis en marche et je sortis d’l’autoroute
Bien qu’j’ai foncé pour arriver chez lui
J’n’étais pourtant pas l’premier bon sang !!
Six énormes vans mi attendaient
Six copains qui avaient entendus notre conversation
Et m’avait d’vancer d’autres arrivaient encore
On ait tous entrés on a sorti Teddy d’son p’tit lit
Et ce fut vraiment la fête chacun voulait l’porter
L’asseoir derrière son volant le cajoler
Le gamin rayonnait on lui donna un tas de p’tit gadget
Qu’on avait dans nos cabines et puis…
Il fallait bien penser à reprendre la route
J’le r’mis dans son lit
Après l’avoir embrasser une dernière fois
J’grimpe sur mon siège et j’tire le démarreur
J’ai vus plus d’un dur qui détournait la tête
On lui promit qu’chaques fois qu’on passerait sur l’autoroute
On klaxonnerait d’une certaine manière
Pour qu’il nous entendes on s’est quitté enfin
J’n’avais pas fait 3 kilomètres que mon CB crépitait à nouveau
Mais c’était une autre voix, une voix émue de femme
Et elle disait … allo … Les routiers
Ici la maman de Teddy … MERCI LES GARS
Vous êtes de braves types bonne route …
Et que dieu vous protège
Je n’est pas pu répondre un seul mot
J’ai coupé mon CB et alors, alors seulement
J’ai chialé oui chialé comme un vrai môme.

 J’avais 17 ans la première fois que je l’ai entendu,c’était à la radio dans l’émission de Max Ménier"les routiers sont sympas"j’aimais beaucoup et je l’écoutais pratiquement tous les soirs.

Douce nuit à vous toutes et tous!

Meilleurs voeux !

Une bonne et

heureuse Année à tous et toutes!
Santé,joie,bonheur et paix!